clavicule_1

Des photos de mon squelette!

J’ai fait une très vilaine chute dans la cour de l’école. Je suis tombé sur l’épaule, et c’était très douloureux même après un bout de temps. Les responsables de l’école ont décidé d’appeler mon père pour qu’il vienne me chercher et m’amène à l’hôpital.

Quand j’ai raconté à l’infirmière au tri comment j’étais tombé, et surtout après lui avoir dit que j’avais entendu un craquement, elle et sa collègue m’ont installé un support cervical au cas où j’aurais eu quelque chose au cou. Maintenant je sais comment se sentent les chiens qui doivent porter le «collier de la honte» après une opération…

clavicule_2
Ce n’est pas très confortable le support cervical…

Par contre, l’urgentologue de service a tout de suite vu que j’avais une fracture de la clavicule, ce qui a été confirmé après par l’observation de mes radiographies. Il m’a aussi dit que j’avais été chanceux dans ma malchance. J’avais bien une fracture, mais ce qu’on appelle dans le jargon médical une «fracture de bois vert»… C’est-à-dire que ma clavicule gauche a cassé en pliant, mais que tout a presque repris sa place sans se détacher. On voit bien sur l’image suivante l’endroit où le pli s’est fait.

clavicule_3
C’est dans le cercle orange que mon os a plié.

Une clavicule fracturée ne peut pas être plâtrée. Je dois donc porter mon bras en écharpe pendant deux semaines, et ensuite ne pas pratiquer d’activité avec risque de contact pendant quatre autres semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.